Plantes et fleurs dépolluantes : que mettre dans son intérieur ?

Les plantes d’intérieur ne sont pas que décoratives. Il existe aussi des plantes dépolluantes qui permettent d’assainir votre intérieur. Découvrez-en plus sur les bienfaits de ces plantes quasi-magiques.

Pourquoi recourir à une plante dépolluante ?

Les plantes dépolluantes peuvent s’avérer d’une grande utilité. Leur principal atout réside dans leur capacité à assainir l’air à l’intérieur de votre maison. Aujourd’hui, les produits d’entretien et les cosmétiques contiennent de plus en plus d’agents allergènes et toxiques. Le formaldéhyde est l’un des agents les plus nocifs connus à ce jour. On le retrouve dans les shampoings, les détergents mais aussi la peinture et les revêtements de sol. Par ailleurs, le tabagisme libère aussi des agents toxiques dans l’air. Il devient alors urgent de purifier l’air de votre intérieur. Les plantes dépolluantes seront dans ce cas votre meilleur allié.

Une plante pour chaque pièce de la maison

Il est primordial de bien choisir votre plante dépolluante en fonction de la pièce où vous souhaitez la poser. Dans la cuisine, choisissez un chlorophytum pour réduire le monoxyde de carbone produit par la gazinière. Pour lutter contre les ondes électromagnétiques émises par les appareils électroménagers, optez pour un cactus cierge du Pérou. Dans le salon, un anthurium réduit le xylène contenu dans la cire et la résine. Le lierre et le palmier bambou sont aussi utiles contre le benzène des fumées de cigarettes et des parfums d’ambiance. Par ailleurs, posez un dracaenas sur votre bureau pour lutter contre le xylène contenu dans les feutres et marqueurs.  Contre le formaldéhyde,  il existe aussi plusieurs plantes comme l’aréca, la fougère de Boston, le palmier nain ou encore le spathiphyllum, que vous pouvez intégrer à votre décoration intérieure. Enfin, certaines plantes, comme la fougère et le gerbera, permettent aussi de lutter contre la sécheresse de l’air.

Une plante dépolluante dans la chambre à coucher

On pense souvent qu’il ne faut pas mettre de plante dans une chambre à coucher. En effet, la nuit, les plantes absorbent l’oxygène et rejettent du dioxyde de carbone. Or, la quantité du CO2 rejeté est minime : elle est même plus faible que celle émise par un animal de compagnie. Il n’y a donc aucun risque à décorer votre chambre avec une plante. Pour purifier l’air dans cette pièce, optez pour le gerbera afin de lutter contre le toluène contenu dans les tapis, les moquettes et les mousses d’isolation. Pensez plutôt au philodendron rouge ou au spathiphyllum pour réduire les émanations de trichloréthylène dans les tissus nettoyés à sec.

Vous avez ainsi un large choix de plantes dépolluantes pour assainir votre intérieur. Toutefois, le meilleur moyen de purifier l’air dans votre maison reste une bonne aération et une bonne exposition à la lumière du soleil.

Opter pour les murs végétaux dans son intérieur
Cadre et tableau végétal : avec quels végétaux le composer soi-même